Actualités

Exposition « Les Promesses du Feu » à la Galerie Pierre-Yves Caër

La Fondation aime

Exposition « Les Promesses du Feu » à la Galerie Pierre-Yves Caër

du 13 mars au 7 avril 2018

13 mars 2018

Récital Chopin par Junko Okazaki

La Fondation aime

Récital Chopin par Junko Okazaki

Samedi 17 mars 2018, à 20h30, Salle Gaveau

6 mars 2018

« LA CANTINE DE MINUIT » de YARO ABE

La Fondation aime

« LA CANTINE DE MINUIT » de YARO ABE

24 octobre 2017

Lancement du livre ITSUO TSUDA CALLIGRAPHIES DE PRINTEMPS

La Fondation aime

Lancement du livre ITSUO TSUDA CALLIGRAPHIES DE PRINTEMPS

Première monographie consacrée à l’oeuvre calligraphique d’Itsuo Tsuda, philosophe-écrivain et maître d’Aïkido.

23 octobre 2017

Pierre-Yves Caër Gallery

La Fondation aime

Pierre-Yves Caër Gallery

15 octobre 2017

113 ORS D'ASIE — Exposition

La Fondation aime

113 ORS D’ASIE — Exposition

Prolongation jusqu’au 16 octobre 2017

29 septembre 2017

Plus de résultats

Projets récents soutenus par la Fondation

Conférence « LE JAPON A PARIS, HAYASHI TADAMASA (1853-1906) ET LES JAPONISANTS »

avec Mme Brigitte Koyama-Richard, le 13 décembre 2018 à 18h

En savoir plus

Conférence sur le Japon d’aujourd’hui

le 6 décembre 2018, à 16h

Trois conférences exceptionnelles sur le Japon d’aujourd’hui avec les professeurs MM. Hajime IZUMI, Kazunari SAKAI et Naoto NONAKA.

En savoir plus

La fondation soutient la réalisation du catalogue de l’exposition « FENDRE L’AIR, Art du bambou au Japon » au musée du Quai Branly Jacques Chirac

du 27 novembre 2018 au 7 avril 2019 * Mezzanine Est

Pour la première fois en France, une grande exposition rend hommage à l’art méconnu de la vannerie japonaise en bambou. L’occasion de découvrir près de 200 œuvres anciennes et contemporaines à la beauté poétique, destinées à l’origine à la décoration florale de la cérémonie du thé.

En savoir plus

LE JAPON A PARIS, JAPONAIS ET JAPONISANTS DE L’ERE MEIJI AUX ANNEES 1930

de Brigitte Koyama-Richard

Dans les années 1860, les membres des premières missions officielles japonaises se rendent en Europe et en France. Ils sont éblouis par Paris qui est devenue, avec les travaux entrepris par le baron Haussmann la plus belle capitale d’Europe. Elle va devenir un modèle pour les Japonais de l’ère Meiji (1868-1912) qui veulent rattraper leur retard sur les Occidentaux.

En savoir plus

Inscrivez-vous à notre lettre d’information